Le mot du directeur

Le Théâtre du Parc va de l’avant
Dans un mouvement constant, le théâtre évolue et connaît peu de repos. Une saison est passée et notre amour pour ce lieu ne cesse de grandir.
À peine le temps de se retourner, et déjà la saison 2013/2014 s’organise.
Le choix est large. La programmation demeure pluridisciplinaire : théâtre, danse, musique, cirque… 26 spectacles, dont sept en cours de création ; des nouveaux arrivants et des fidélités retrouvées pour le bonheur de tous.
Le Théâtre du Parc est une scène artistique comptant parmi les plus importantes du département. Fort de la confiance du réseau Loire en Scène, regroupant une quinzaine de structures culturelles, nous accueillons sur les Bords de Loire le remarquable cirque équestre Pagnozoo, premier temps fort de cette saison, sous chapiteau.

Le théâtre ose sortir de ses murs
Nous appliquons à nous-mêmes ce que nous appelons de nos vœux pour notre public de demain : l’audace de franchir les portes, le goût de la découverte et de la rencontre. Pour ces raisons là, nous sortons du théâtre pour révéler l’expérience théâtrale ailleurs.
La Troupe du Levant prépare l’organisation d’une manifestation déambulatoire et festive en plein air. La compagnie Attention Fragile renoue avec la tradition du théâtre forain, dans l’intimité d’un Tour complet du cœur captivant. Les plus petits s’émerveilleront de spectacles sous habitat nomade au cours d’une semaine malicieuse.

Se laisser séduire et revenir
Les spectacles retenus portent tous en eux l’exigence artistique. Nous nous réjouissons d’avance de la venue exceptionnelle des Tréteaux de France. Molière par la prestigieuse troupe du TNP fera l’honneur de la salle Delphine Seyrig. Oui, du théâtre au Théâtre ! Plus d’un tiers de la programmation est dévolu à l’écriture théâtrale, à son exploration, du classique au contemporain.
Nous reconduisons les avant et après spectacles. Pour faire du théâtre un lieu de vie et diversifier les plaisirs, les prétextes à la rencontre se multiplient : instants théâtralisés, concerts, vernissages, repas… et, nouveauté de la saison, le crieur public, porte-voix de la parole citoyenne.
Avec conviction et lucidité, nous mesurons le potentiel énorme qu’offre ce théâtre. La marge de manœuvre donnée nous renforce pour continuer à défendre le spectacle vivant en tant que service public. Dans leur engagement, les élus ont tenu un pari gagnant. Qu’ils en soient remerciés.
Enfin, comment ne pas remercier également nos abonnés qui nous accordent leur confiance et leur soutien par leur présence à chaque représentation ? Rien n’est moins anodin que de se donner rendez-vous à soi-même parfois plus d’une année à l’avance.
L’équipe du théâtre tient cette promesse d’avenir avec vous.

Nous sommes tous en responsabilité, car le chemin se fait ensemble.

Patrice Melka